Angeac-Charente

UN GISEMENT PALEONTOLOGIQUE D’EXCEPTION

Le site paléontologique d’Angeac-Charente, découvert en 2008, est situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Angoulême.

Les premières investigations paléontologiques confirment le caractère exceptionnel du gisement daté d’il y a 140 millions d’années, période du Crétacé. Cette recherche est coordonnée par les paléontologues du Muséum national d’Histoire Naturelle, les universités de Lyon et Rennes, ou encore le CNRS et localement, par le Musée d’Angoulême.

Depuis la première campagne de fouilles, les chercheurs ont identifié plusieurs espèces différentes de dinosaures tels que : le sauropode, l’iguanodon, l’ornithomimosaure... la faune se compose également de poissons, de requins d’eau douce, de tortues et de crocodiles. Parmi eux une espèce de dinosaures qui est maintenant connue pour être une des plus grandes au monde. Cette faune évoluée dans un marécage tropical (aujourd’hui vallée de la Charente).

A proximité du gisement, un espace découverte à ciel ouvert a été aménagé par le Département de la Charente, propriétaire du site. Sur près de 300 m2, l’histoire de la Charente et de ses occupants au Crétacé inférieur se dévoile aux visiteurs. Pour les plus jeunes, la découverte prend la forme de jeux. 

L’esplanade de découverte est en accès libre toute l’année. Cet espace donne l’occasion de découvrir l’activité scientifique du site, ses résultats et les hypothèses formulées pour restituer au public l’écosystème du Crétacé.

LE SITE EN IMAGE

 

1/REGARD DE PHOTOGRAPHE

Jacques Vekemans

Jacques Vekemans est un photographe d’origine belge. A Paris, il multiple les collaborations et les reportages sur les savoir-faire dans les domaines du luxe, puis de l’Industrie. Il s’intéresse particulièrement à ce qui fait l’identité des marques : les métiers, les ateliers, la gestuelle. En parallèle, il travaille sur l’économie solidaire et les grandes institutions muséales. Il collabore régulièrement avec le Muséum national d’Histoire Naturelle pour mettre en lumière les métiers méconnus de la recherche.

En 2012, le photographe Jacques Vekemans est missionné par le Muséum national d’histoire naturelle pour réaliser l’exposition photographique Dans les coulisses du Muséum : Les paléontologues. Après une présentation de plus de 6 mois sur les grilles du Jardin des Plantes, l’exposition est installée sur l’esplanade du gisement paléontologique à Angeac-Charente. 

En quelques images, Jacques Vekemans met en exergue le métier de paléontologue. Il retrace la réalité de la recherche de terrain, l’action, la méthodologie, les outils et les conditions des découvertes.

2/REGARD DE DESSINATEUR : L’IMAGE HYPEREALISTE

Michel Fontaine

Michel Fontaine se définit comme un paléoartiste. Il privilégie le travail de reconstitution paléontologique en illustrant la faune fossile. 

Dès les premières découvertes réalisées à Angeac-Charente, les paléontologues et le Département font appel à Michel Fontaine pour reconstituer en image hyperréaliste, les espèces mises au jour.

3/ REGARD DE DESSINATEUR : L’AUTEUR DE BD

Mazan (Pierre Lavaud)

Depuis 2010, Mazan est présent lors de chaque campagne de fouilles du gisement paléontologique. Il illustre l'évolution du chantier et donne vie aux os fossiles en proposant des reconstitutions des différentes espèces de dinosaures. Il fait ainsi le lien entre le monde de la paléontologie et de la bande-dessinée.

Mazan est un auteur de bande dessinée installé à Angoulême. Auteur complet, il réalise intégralement ses histoires, du scénario aux dessins, sans oublier ses mises en couleurs, aux gammes très originales. 

4/ RECONSTITUTION 3D ANIMÉE