Archéo du jour !

Mais de quoi s'agit-il ? 

Cette semaine, pour notre objet archéologique, nous avons choisi de mettre en avant, un objet provenant de la dernière période glaciaire. Observez bien l'image et tentez votre chance ! Pour réussir à trouver la bonne réponse, voici un indice qui vous mettra sur la piste : cet objet a été fabriqué à partir d’un matériau organique… 

Alors selon vous, parmi les propositions ci-dessous, quel est cet objet ?


1/Lampe à graisse préhistorique

La lampe se présente sous la forme d’une pierre creusée. Elle était remplie de graisse au centre de laquelle était placée une mèche faite avec du végétal. Le voltage était faible mais la lampe à graisse ou la torche fabriquée à partir de bois d’arbres résineux ont pu être utilisées pour réaliser les gravures de la grotte du Placard à Vilhonneur.

Exposé à l’Espace Préhitoire André Debenath à Montbron, pour en savoir plus, consultez leur site internet


2/ Bois de renne gravé

Le bois de renne est gravé d’un bovidé sur les deux faces (probablement un auroch). Il a été retrouvé à proximité de l’entrée de la grotte du Placard à Vilhonneur. Dimension : 13 cm. L’auroch est une espèce disparue de bovidé. Il ressemble à un gros bœuf. Le renne était chassé pendant la Préhistoire pour sa viande, sa fourrure et ses bois.

Exposé sur le site préhistorique de la grotte du Placard à Vilhonneur, pour en savoir plus, consultez la rubrique « Sites du Département – Vilhonneur ».


3/Harpon préhistorique

Le harpon est réalisé en bois ou en os de cervidé et comporte deux rangées de barbelures. Il est fixé par une lanière à une lance (hampe en bois). L’hameçon (droit) attaché en son milieu permettait également de pêcher les plus petits poissons.

Exposé sur le site préhistorique de la grotte du Placard à Vilhonneur, pour en savoir plus, consultez la rubrique « Sites du Département – Vilhonneur ».


Et oui, vous avez raison, il s’agit bien d'un bois de renne ! 
Une fois sortie de confinement, n’hésitez pas à aller le voir sur le site préhistorique de la grotte du Placard, où il est exposé.  


Crédits photos : C. Bellanger